Grippe

Publié le : 12/06/2016 08:25:11
Catégories : Blog

Grippe : comment ne pas contracter la grippe et comment y remédier ?

La grippe est une maladie aiguë potentiellement grave provoquée par le virus de la grippe. Il existe plusieurs types de virus de la grippe, généralement classés en trois genres : A, B et C. Parmi les trois, les sérotypes qui sont le plus souvent observés appartiennent à la famille A chez les humains et ils causent aussi des complications graves (par exemple la grippe H1N1 et le virus H1N5 ).

Quels sont les symptômes de la grippe ?

Les symptômes de la grippe ressemblent à ceux du rhume, mais sont généralement plus sévères et durent plus longtemps. Les symptômes de la grippe comprennent une toux persistante, des maux de gorge, des maux de tête, de la fièvre, des douleurs articulaires et musculaires, le nez encombré et/ou qui coule. Contrairement au rhume, la grippe peut entraîner des complications graves, en particulier chez les très jeunes enfants ou les personnes âgées, ceux qui ont une maladie grave sous-jacente (par exemple, des maladies cardiovasculaires, le diabète ou la MPOC - Maladie Pulmonaire Obstructive Chronique) et ceux qui ont un système immunitaire affaibli. Ces complications peuvent être modérées, telles que des infections secondaires des oreilles et des sinus, mais peuvent aussi devenir très graves, sous la forme d'infection des voies respiratoires inférieures, la bronchite et la pneumonie. Il n'est pas étonnant que chaque année plusieurs personnes meurent des complications de la grippe, même dans les pays les plus avancés médicalement.

La mesure la plus efficace de protection contre la grippe est la vaccination saisonnière. Cependant, il ne propose pas une protection à 100 %, en raison du fait qu'il y a plusieurs souches grippales en circulation qui mutent également, mais aussi parce que le vaccin contre la grippe chaque année est le résultat de «prédiction» par les experts quelles les souches sont les plus susceptibles de provoquer des épidémies. Parfois, ils devinent correctement, et d'autres années, ils ne réussissent pas.

Quels sont les traitements les plus courants pour la grippe ?

Après l'apparition de la maladie, le traitement est essentiellement ciblé vers le soulagement des symptômes pour augmenter le confort du patient et la protection contre les complications. Il y a une nouvelle génération de médicaments appelés inhibiteurs de la neuraminidase, mais leur véritable efficacité est controversée [1].

Par conséquent, le traitement standard à la maison peut être constitué de paracétamol ou d'ibuprofène contre la fièvre et les maux de tête, beaucoup d' hydratation et de repos .

Étant donné que le système immunitaire est chargé de nettoyer les infections virales, prendre des mesures qui renforcent cette fonction est une bonne stratégie. La vitamine C a été traditionnellement utilisée à cette fin, à la fois pour la prévention et le traitement de la grippe et du rhume. Gorton et Jarvis ont montré [2] dans un essai clinique qui a eu lieu en 1999, que des méga doses de vitamine C peuvent empêcher l'apparition des symptômes de la maladie induite par le virus respiratoire. Cela a encore été soutenu par l'examen de Sgarbanti et al ., qui décrit d'autres études qui ont trouvé une association positive [3]. En fait, une revue systématique Cochrane récente, qui est considérée comme la norme d'or des preuves cliniques, a montré que l'administration de vitamine C peut réduire la durée et la gravité du rhume et de la grippe [4]. Enfin, un article récent de Cai et al ., fournit un nouveau mécanisme d'action par lequel la vitamine C peut protéger les cellules contre l'infection [5].

Toutefois, afin d'en tirer un maximum d'avantages de l'administration de la vitamine C, sa concentration doit être maintenue a des taux élevés pendant des périodes de temps prolongées. Malheureusement, les niveaux de vitamine C après administration par voie orale sous formes conventionnelles sont strictement réglementés et l'ingestion d'une vitamine C traditionnelle ne les augmente pas plus, elle augmente simplement le risque d'avoir des effets secondaires gastro-intestinaux. Une façon de contourner cette limitation est l'utilisation de la vitamine C par voie intraveineuse, une solution malheureusement peu pratique et onéreuse. Heureusement, il existe une alternative fiable : l'encapsulation liposomale. Les liposomes sont des systèmes de délivrance de médicaments de dimensions nanoscopiques, qui permettent une absorption complète au niveau de l'intestin. Leur caractère lipophile leur permet de contourner la barrière de la concentration plasmique de la vitamine C et d'atteindre des niveaux très élevés, devenant facilement disponibles pour les cellules immunitaires qui combattent l'infection. De plus, ils ont un avantage supplémentaire par rapport à la vitamine C par voie intraveineuse : leurs propriétés pharmacocinétiques améliorées leur permettent de rester en circulation beaucoup plus longtemps, jusqu'à 8 heures après l'ingestion.

La vitamine C liposomale une véritable alternative :

Goldman Laboratories est un leader dans la recherche de pointe et concepteur de produits à encapsulation liposomale, parmi lesquels une forme hautement biodisponible de la vitamine C, LA VITAMINE C LIPOSOMALE 500MG . En utilisant un produit de haute qualité, une véritable supplémentation de vitamine C liposomale, il est possible d'obtenir des doses appropriées de vitamine C.

REFERENCES

[1] : Jefferson T, Jones M, Doshi P, Del Mar C, Hama R, Thompson M et al. Neuraminidase inhibitors for preventing and treating influenza in adults and children. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2014;.

[2] : Gorton H, Jarvis K. The effectiveness of vitamin C in preventing and relieving the symptoms of virus-induced respiratory infections. Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics. 1999;22(8):530-533.

[3] : Sgarbanti R, Amatore D, Celestino I, Marcocci M, Fraternale A, Ciriolo M et al. Intracellular Redox State as Target for Anti-Influenza Therapy: Are Antioxidants Always Effective?. CTMC. 2014;14(22):2529-2541.

[4] : Hemilä H, Chalker E. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2013;.

[5] : Cai Y, Li Y, Tang L, Tsoi B, Chen M, Chen H et al. A New Mechanism of Vitamin C Effects on A/FM/1/47(H1N1) Virus-Induced Pneumonia in Restraint-Stressed Mice. BioMed Research International. 2015;2015:1-12.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)