chirurgie

Publié le : 20/09/2016 14:19:48
Catégories : Blog

Chirurgie : vitamine c, hypovitaminose

La vitamine C, également connue comme l'acide ascorbique, est un composé organique soluble dans l'eau et joue des rôles variés dans le corps humain. C'est un micronutriment essentiel, étant donné que l'organisme humain ne peut pas la synthétiser et l'apport quotidien journalier doit être pris à partir de sources externes. La vitamine C sert de co-facteur dans plusieurs systèmes enzymatiques, y compris ceux qui se déroulent dans l'hydroxylation du collagène, la biosynthèse de la noradrénaline et de la carnitine, l'hydroxylation de cortisol et le métabolisme du cholestérol [1]. Par conséquent, une carence en cet élément nutritif essentiel est néfaste sur le plan fonctionnel et biologique.

Chirurgie : évaluation de cas cliniques

Plus récemment encore, des recherches ont été effectuées sur l'évaluation des taux de la vitamine C chez les patients hospitalisés qui étaient dans un état grave, soit en raison d'un traumatisme multiple ou après une chirurgie. La conclusion est alarmante, chez tous ces patients l'hypovitaminose C était fréquente et commune à toute ces interventions [2]. Certes les carences en vitamine C dans le monde développé restent rares, mais ce type d'hypovitaminose est considérée comme une réponse commune à une phase aiguë d'un patient. Pour ces patients gravement malades ainsi que pour les patients en pré- et pos-opératoire, les réserves de vitamine C chutent exponentiellement dû à l'activité accrue des leucocyte circulants et des taux de stress oxydatif conséquents.

Comment combattre le manque de vitamine C en chirurgie postopératoire :

Les dernières études récentes ont démontré que les recommandations diététiques standards pour la vitamine C ne sont pas suffisantes pour couvrir les besoins accrus de l'organisme au cours de la période pré et post- chirurgicale . Deux publications en provenance du Japon ont suggéré que pour rétablir les niveaux normaux de vitamine C post-chirurgie, une administration intraveineuse d'au moins 500 mg de vitamine C est nécessaire . De plus, quand une augmentation du dosage est utilisée, les marqueurs de stress oxydatif sont réduits et plusieurs résultats cliniques sont notables, tels que l'incidence de la fibrillation auriculaire , entre autres qui est améliorée. Enfin, la supplémentation de fortes doses de vitamine C par voie intraveineuse a montré un effet bénéfique pour favoriser la cicatrisation des plaies chez les patients qui ont été hospitalisés pour des brûlures graves [3,4].

Ces résultats impliquent également que des doses suffisantes en supplémentation en vitamine C sont essentielles entre autres dans le milieu de la chirurgie orthopédique. La vitamine C est un élément clé dans la synthèse de collagène, un composé essentiel du cartilage et des tendons [5]. Une carence accrue de vitamine C pendant la période post-opératoire privera les ligaments et les tendons de cette synthèse et entravera leur réparation suivie d'une très lente récupération post-chirurgicale . En effet, un très faible dosage en vitamine C après une intervention chirurgicale signifie qu'il n'y aura pas ou peu de collagène fabriqué et des complications de réparation tissulaire.

Les concentrations plasmatiques de la vitamine C traditionnelle sont étroitement limités lors de l'administration orale, seul l'acide ascorbique administré par voie intraveineuse peut saturer les tissus de manière adéquate. Néanmoins, l'administration par voie intraveineuse n'est ni pratique ni bon marché. D'autres moyens aussi efficaces que ce type de voie d'abord existent déjà, sous la forme d'une véritable encapsulation liposomale, fabriquée par Goldman Laboratories, combinant l'efficacité de l'administration de haute biodisponibilité avec la commodité d'une capsule orale, la réalisation de l'absorption cellulaire maximale et des concentrations plasmatiques élevées.

References:

[1] : Berger M. Vitamin C Requirements in Parenteral Nutrition. Gastroenterology. 2009;137(5):S70-S78.

[2] : Evans-Olders R, Eintracht S, Hoffer L. Metabolic origin of hypovitaminosis C in acutely hospitalized patients. Nutrition. 2010;26(11-12):1070-1074.

[3] : Fukushima R, Yamazaki E. Vitamin C requirement in surgical patients. Current Opinion in Clinical Nutrition and Metabolic Care. 2010;13(6):669-676.

[4] : Kuwabara H, Goseki N, Nakamura H, Tamai S, Baba H, Nakajima K. Adequacy of vitamin C supplementation in patients with gastrointestinal disorders receiving parenteral nutrition: A randomized trial. e-SPEN, the European e-Journal of Clinical Nutrition and Metabolism. 2011;6(3):e148-e152.

[5] : BOYERA N, GALEY I, BERNARD B. Effect of vitamin C and its derivatives on collagen synthesis and cross-linking by normal human fibroblasts. International Journal of Cosmetic Science. 1998;20(3):151-158.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)