Cancer

Publié le : 11/06/2016 14:09:19
Catégories : Blog

Contrairement aux croyances, le cancer n'est pas une seule maladie. Il n'y a pas de "remède contre le cancer", uniquement parce que le terme décrit un grand groupe de maladies avec de nombreuses caractéristiques distinctes et communes. La caractéristique commune de tous ces cancers est la croissance anormale de cellules qui peuvent envahir et coloniser d'autres parties du corps - un phénomène appelé métastase. En outre, à de rares exceptions, le développement du cancer est un processus progressif qui comporte de nombreuses étapes et habituellement se répand sur une période de temps prolongée, qui dure souvent plusieurs années.

Quels sont les symptômes les plus courants ?

Presque toutes les parties du corps sont sensibles au cancer, faisant apparaitre certains symptômes, dont bon nombre d'entre eux sont similaires. Ainsi, les symptômes du cancer de l'intestin peuvent inclure des saignements du rectum, des douleurs abdominales et l'anémie; les symptômes du cancer du col de l'utérus sont souvent des saignements vaginaux, des douleurs pendant les rapports sexuels ou des sécrétions vaginales inhabituelles; les symptômes du cancer du poumon comprennent généralement une aggravation de la toux qui ne va pas mieux, du sang dans les crachats, des douleurs thoraciques et de la fatigue; pour le cancer de la gorge, les symptômes les plus courants sont la toux, la mue de la voix, des problèmes de déglutition et la perte de poids; les symptômes du cancer du sein comprennent généralement une bosse dans le sein ou l'aisselle, un changement dans la forme ou la taille du sein; les symptômes de cancer de l'ovaire sont des ballonnements, des douleurs dans le bassin ou l'abdomen, des symptômes urinaires et des problèmes d'alimentation; les symptômes du cancer de l'estomac peuvent apparaître comme des brûlures d'estomac ou de l'indigestion, des douleurs abdominales, des vomissements et des nausées, de la constipation ou de la diarrhée, une perte d'appétit et de la fatigue; les symptômes du cancer de la prostate peuvent inclure des mictions anormalement fréquentes et la difficulté à uriner; enfin, le cancer du pancréas en général ne donne pas de premiers symptômes, mais dès que la maladie progresse, la jaunisse peut apparaître, accompagnée de douleurs abdominales ou mal de dos ainsi que la perte de poids.

Quels sont les traitements connus ?

Bien que chaque cancer puisse avoir des plans et des protocoles de traitements individualisés, la base de tous les traitements pour lutter contre le cancer sont la radiothérapie et la chimiothérapie. La radiothérapie concerne près de la moitié des traitements pour tous les patients atteints de cancer, elle consiste à cibler et à tuer les cellules cancéreuses en endommageant la structure de leur ADN grâce à des faisceaux de rayonnement à haute énergie. La chimiothérapie tue aussi les cellules cancéreuses par l'utilisation d'agents chimio-thérapeutiques qui sont des médicaments spéciaux qui détruisent également la structure de leur ADN et d'autres structures essentielles telles que les mitochondries.

Malheureusement, ces deux traitements posent des problèmes. Tout d'abord, ils ne sont pas toujours efficaces pour une multitude de raisons. En second lieu, tout aussi important, ils ne sont pas dépourvus d'effets secondaires qui sont souvent si graves qu'ils peuvent perturber le traitement en cours voire même l'arrêter.

Une supplémentation qui peut aider le traitement :

Le rôle des composés antioxydants a été longtemps étudié dans le cancer, à la fois pour le traitement primaire et pour le contrôle des effets secondaires de la radiothérapie et de la chimiothérapie [1]. L'antioxydant le plus important à cette fin a toujours été la vitamine C, principalement sous la forme administrée par voie intraveineuse. La vitamine C par voie intraveineuse a prouvé qu'elle a joué divers rôles dans le traitement du cancer, en réduisant les effets secondaires de la chimiothérapie [2] et en améliorant son efficacité [3]. De même, lorsque la vitamine C par voie intraveineuse est administrée en même temps qu'une radiothérapie, on peut améliorer son efficacité dans certains cas de cancers [4,5].

Cependant, il y a un problème avec l'administration intraveineuse de la vitamine C : elle à la fois pas commode à administrer et couteuse. Le patient a besoin d'une hospitalisation qui nécessite une perfusion à l'aide d'une aiguille, qui peut ne pas être un choix pour beaucoup de gens. Il existerait une solution complementaire qui utilise la technologie liposomale. Les liposomes sont un système de délivrance de médicaments et/ou de substrat actif de dimensions nanoscopiques, qui permettent une absorption complète dans l'intestin. Leur caractère lipophile leur permet de contourner la régulation de la concentration de vitamine C plasmique sanguine et d'atteindre des niveaux très élevés, ce qui leur permet d'exercer des effets pro-oxydantes sur les cellules tumorales tout en protégeant les cellules saines de la toxicité associée aux radiations. De plus, ils ont un avantage supplémentaire par rapport à la vitamine C par voie intraveineuse : ils ont des propriétés pharmacocinétiques améliorées, qui leur permettent de rester en circulation beaucoup plus longtemps, jusqu'à 8 heures après l'ingestion.

Goldman Laboratories conçoit des produits issus de la encapsulation liposomale, parmi lesquels une forme de vitamine C hautement disponible, LA VITAMINE C LIPOSOMAL 500MG . En utilisant une qualité prémium, il est possible d'obtenir des doses appropriées de vitamine C et de profiter des avantages de la synergie avec les traitements classiques.

References

[1] : Fuchs-Tarlovsky V. Role of antioxidants in cancer therapy. Nutrition. 2013;29(1):15-21.

[2] : Ma Y, Chapman J, Levine M, Polireddy K, Drisko J, Chen Q. High-Dose Parenteral Ascorbate Enhanced Chemosensitivity of Ovarian Cancer and Reduced Toxicity of Chemotherapy. Science Translational Medicine. 2014;6(222):222ra18-222ra18.

[3] : Block K, Koch A, Mead M, Tothy P, Newman R, Gyllenhaal C. Impact of antioxidant supplementation on chemotherapeutic efficacy: A systematic review of the evidence from randomized controlled trials. Cancer Treatment Reviews. 2007;33(5):407-418.

[4] : Herst P, Broadley K, Harper J, McConnell M. Pharmacological concentrations of ascorbate radiosensitize glioblastoma multiforme primary cells by increasing oxidative DNA damage and inhibiting G2/M arrest. Free Radical Biology and Medicine. 2012;52(8):1486-1493.

[5] : Choi JKim J. High Dose Intravenous Vitamin C during Radiotherapy Impact on Breast Cancer Recurrence. Korean Journal of Family Practice [Internet]. 2014 [cited 29 April 2016];4(4):328-334. Available from: http://www.kjfp.or.kr/journal/view.html?uid=148&vmd=Full

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)